Silvia

Quelques mots à propos de Silvia Moreno

Après s’être formée comme guide-nature, Silvia Moreno a découvert un intérêt tout particulier pour la botanique et plus spécifiquement pour les propriétés médicinales et comestibles des plantes sauvages. Elle a dès lors commencé à suivre divers stages et ateliers, puis deux formations de longue durée en herboristerie et phytotérapie.

Licenciée et agrégée en histoire de l’art, Silvia  Moreno a fait ses débuts dans la vie professionnelle dans le monde des arts plastiques en ouvrant deux galeries d’art, à Bruxelles et Anvers dont elle fut responsable de 2004 à 2007.

Préoccupée par le respect de l’environnement et le développement durable depuis plus de vingt ans, elle a créé en 2009 Biloba Eco Music, une agence de booking d’artistes de musique du monde qui respectait les principes du développement durable en hommage à cet arbre millénaire aux nombreuses propriétés thérapeutiques. C’est dans ce contexte qu’elle a organisé en avril 2011 le “Biloba Festival”, un festival durable de musique du monde et qui s’axait sur trois pôles: des concerts, un salon de développement durable et une rencontre B2B pour les directeurs et directeurs techniqes des salles de spectacles de Belgique afin de leur présenter des solutions durables autour de la mobilité, l’énergie et l’alimentation.

Au fil du temps, le pôle “nature” a commencé à prendre chaque fois plus d’importance jusqu’à passer au premier plan dans ses centres d’intérêts en s’engageant dans le groupe pilote du quartier durable “Morichar en Transition”, travaillant comme bénévole pour l’asbl TETRA-Terre & Conscience, et se réorientant professionnellement en débutant des formations de guide-nature au CNB (Cercle des Naturalistes de Belgique) et d’herboristerie à l’EFP ainsi qu’à l’Ecole des Plantes de Lessines avec Yves Vanopdenbsoch.

Aujourd’hui, sa volonté première est de reconnecter l’être humain à son environnement, à la nature, et retrouver ce lien ancestral qui redonne du sens à toute action entreprise avec respect et conscience.

Et c’est dans cet état d’esprit et suivant les valeurs de reliance, résilience et d’autonomie que l’Herboristerie du Pépin tente de répondre à cette volonté de plus en plus grande de se réapproprier les savoirs et savoirs-faire traditionnels.